Antoinette Fouque - Espace des femmes


Antoinette Fouque - Espace des femmes

Les lecteurs ont pu découvrir de multiples écrivains grâce à la maison d’édition d’Antoinette Fouque (site web - Antoinette Fouque), qui présente plus de six cents ouvrages consacrés à la pensée des femmes. Au début de la décennie 70, elle lance sa société d'édition, Les Editions des femmes, et en même temps les Librairies des femmes à Paris, Lyon et Marseille. Les Editions des femmes permettent à Antoinette Fouque de mettre en avant l'élan créateur des femmes.

Son parcours de l'enseignement à la psychanalyse

En 1972, Antoinette Fouque prend part à une UV clandestine au sujet de la sexualité féminine sous la houlette de Luce Irigaray, philosophe féministe. C’est elle qui a créé le groupe de réflexion Psychanalyse et Politique, courant fondateur du mouvement MLF. A la fin des années soixante, Antoinette Fouque suit les séminaires de Jacques Lacan, le réputé psychanalyste.

Antoinette Fouque s'engage pour les femmes partout dans le monde

Aux Nations Unies mais aussi partout dans le monde, Antoinette Fouque se bat pour les femmes. Tous les combats féministes ont été encouragés par la militante. Pour Antoinette Fouque, la femme du soldat inconnu est encore plus inconnue que lui. Elle le clame pendant une manifestation parisienne du Mouvement de libération des femmes. Elle s’éteint en 2014. Elle avait auparavant reçu les plus prestigieuses décorations nationales.

Naturellement, Antoinette Fouque a participé à divers livres collectifs comme "Mémoire de femme 1974-2004" ou "Portraits choisis". La théoricienne déteste les "-isme", qui, d'après elle, renvoient à une idéologie. Elle fait par conséquent naître le nom "féminologie". La théoricienne ne se reconnait pas dans la théorie du 2e sexe décrit par Simone de Beauvoir. Le combat d’Antoinette Fouque n'a rien à voir avec un activisme féminin pur et dur, il revendique la maternité, qui ne peut s’opposer à la libération de la femme.